Meilleur fer a repasser : utilisation, comment choisir et acheter

On retrouve aujourd’hui dans les commerces des fers à repasser sans fil, des fers à repasser à sec, ou encore des fers vapeur. Mais avant qu’on en arrive à une telle diversité, le fer à repasser a connu de profondes transformations au cours de l’histoire. Tout commença en Chine, au Ier siècle av. J.-C. Les Chinois utilisaient à l’époque des casseroles de métal dans lesquelles ils mettaient du charbon pour lisser leurs vêtements… Eh oui, de simples casseroles sont l’ancêtre du fer à repasser moderne !

Philips GC2040/70Rowenta DW6010D1 Eco IntelligenceCalor FV3920C0Philips GC3810/20 Performer

Après les casseroles chinoises, les calandres européennes

Apparemment, les Chinois conserveront leur système de repassage aux casseroles jusqu’au VIIIe siècle. Par contre, dans les pays nordiques d’Europe, un autre type d’outil de repassage apparaît : c’est la planche à calandrer. Le linge humide était enroulé autour d’un cylindre de bois, et sous la pression d’une planche de bois, il était roulé dans un mouvement de va-et-vient.

XVII-XVIIIe siècle : le fer à chaud apparaît enfin

Vers la fin du XVIIe siècle et jusque dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, les forgerons européens inventent enfin le fer à repasser à chaud. Au début, c’était assez compliqué, car les fers munis d’un manche étaient directement déposés au sein d’un foyer pour être chauffés. Il fallait ensuite les récupérer au risque de se brûler la main avec le manche… Puis l’idée de mettre des braises ou un morceau de fer chaud à l’intérieur du fer fût découverte. Les premiers fers creux à charbon furent ainsi créés pour le plus grand bonheur des ménagères de l’époque.

1882 : le fer à résistance électrique est enfin disponible

C’est en 1882 qu’Henry W. Seely invente le premier fer à résistance électrique aux USA. Le modèle sera exporté en Europe par la marque Calor qui va l’améliorer et lancer le tout premier fer électrique d’Europe en 1917. En 1920, les premiers fers à thermostat sont proposés sur le marché et depuis, l’industrie du fer ne cesse de produire des modèles de plus en plus performants et ergonomiques.

En 1959, 2 nouveaux modèles de fer sont produits : le fer sec sans fil et le fer vapeur. Dans les années 1990, ce sera au tour des centrales vapeur de rejoindre le marché de la consommation. Elles sont actuellement les grandes concurrentes des fers à repasser classiques.

Les fers à repasser des années 2000

Les années 2 000 sont une ère plutôt paisible pour les fers à repasser. Le modèle classique étant connu, les concepteurs cherchent surtout à améliorer ses performances. C’est ainsi que des fabricants comme Laurastar vont mettre au point des centrales vapeurs légères et transportables, tandis que d’autres tels Astoria vont proposer des modèles mixtes qui sont à la fois des centrales vapeur et des fers à repasser.

fer a repasser

Choisir un fer à repasser : 11 points incontournables

Le fer à repasser fait partie des appareils électroménagers que l’on retrouve obligatoirement dans les ménages. Grâce à lui, on redresse rapidement ses vêtements et l’on vient à bout des faux plis laissés par le lavage… Et en plus, il existe aujourd’hui des modèles très réduits et hyper pratiques que l’on peut glisser dans son sac de voyage et transporter. Le fer est donc un accessoire très utile que vous devez avoir chez vous, mais plus important encore, vous devez savoir comment le choisir. Pour vous aider, voici une liste de critères qui pourront vous guider dans le choix de votre fer à repasser.

Une pression vapeur d’au moins 2,5 bars

Un fer à repasser performant doit avoir une pression vapeur d’au moins 2,5 bars. Les modèles professionnels et ultra-perfectionnés peuvent avoir des pressions vapeur proches de 3 ou 4 bars. Cela ne gêne nullement, car le fer est de plus efficace quand sa pression vapeur est élevée.

Le débit vapeur et l’effet pressing

Les bons fers à repasser ont un débit vapeur d’au moins 50g/min. Mais si vous trouvez un fer à repasser dont le débit vapeur en continu vaut 80g/min ou plus, c’est excellent. Quant à l’effet pressing, il est destiné à fourni un débit vapeur beaucoup plus élevé, donc de 100 à 160g/min. Les fers à repasser dotés de cette fonctionnalité permettent de repasser plus vite et de gagner du temps.

Note : les fers à repasser de voyage sont des fers qui fonctionnent à sec, c’est-à-dire sans vapeur.
Une puissance d’au moins 1 200 Watts

La puissance est aussi une caractéristique qui témoigne de la performance et de l’efficacité d’un fer à repasser. En dessous de 1 200 Watts, vous risquez d’avoir des difficultés à effacer les plis récalcitrants. Les fers de voyage ont souvent des puissances réduites, mais si vous souhaitez vraiment avoir des habits nets et bien droits, ne prenez rien en dessous de 1 200 Watts.

Un fer à repasser économe, c’est possible

Certains fers à repasser sont dotés d’une fonctionnalité appelée Eco Energy. Lorsque celle-ci est activée, la consommation d’énergie et d’eau du fer baisse d’environ 20% par rapport à celle du mode automatique. Les fabricants vont même plus loin en proposant parfois des fers à repasser contenant 30% de fibres naturelles. Si vous êtes éco-responsable et que vous voulez acheter un fer à repasser respectueux de la planète, privilégiez donc ceux qui sont équipés du mode Eco Energy.

La fonction anti-gouttes

Elle fait partie des must qu’on peut avoir avec un fer à repasser… Elle évite que des gouttes d’eau tombent sur le linge au cours du repassage. Cependant, la présence de cette fonctionnalité n’est pas obligatoire. Le souci des gouttes d’eau se résout facilement en réglant le thermostat du fer à bonne température.

Le réservoir : une grande capacité pour plus d’autonomie

Les réservoirs des fers à repasser ont rarement une capacité qui dépasse 0,5 L. En conséquence, vous êtes obligé de remplir ce dernier à intervalles réguliers. Pour repasser sans de nombreuses interruptions, ne prenez pas un fer à repasser dont la capacité du réservoir est inférieure à 400 ml. En outre, testez le couvercle du réservoir : celui-ci doit être facilement accessible et hermétique.

L’auto-nettoyage ou traitement anticalcaire

La fonction auto-nettoyage est l’une des fonctionnalités qui permettent au fer de se débarrasser des dépôts de calcaire laissés par l’eau dans son réservoir. Cependant, tous les fers n’en sont pas dotés. Certains modèles disposent plutôt d’un système anticalcaire intégré ou d’une tige anticalcaire. Ces 2 fonctions sont également efficaces et performantes… Vous pouvez librement choisir entre elles celle qui vous semble la plus avantageuse.

Manipuler son fer à repasser sans difficulté

Le fer à repasser doit peser au maximum 1,5 kg pour que vous puissiez le déplacer facilement. Contrairement aux idées reçues, un fer plus lourd ne repasse pas mieux et vous coûtera davantage d’efforts. En outre, si vous devez vous déplacer souvent autour de la table à repasser, optez pour un fer sans fil ou pour un fer dont la corde vaut au minimum 1,5 m.

fer a repasser

Un fer avec un bon système de sécurité

Le fer doit avoir un thermostat bien solide, un bouchon vapeur sécurisé et une plaquette de pose antiglisse. S’il remplit toutes ces conditions, vous êtes à l’abri des mauvaises surprises, comme une surchauffe qui fera fondre vos vêtements, ou alors l’effusion de vapeur juste sous votre main. La plaquette de pose antiglisse sert à prévenir les chutes… Et si le fer est en plus muni d’un système d’extinction automatique après quelques minutes en pose, c’est parfait : vous n’aurez plus à craindre pour votre facture d’électricité, car il ne consommera pas inutilement.

Le réglage de la température

Le système le plus classique de réglage de température pour un fer est le thermostat. Cependant, certains fers modernes ne disposent plus de thermostat. Ils ont en lieu et place du thermostat 3 à 4 modes de fonctionnement pour lesquels un niveau de température spécifique est défini à l’avance. Ces fers sans thermostat ne sont pas mauvais non plus : c’est à vous de décider.

Une bonne semelle en acier inox ou en aluminium

Les semelles de fer à repasser en acier inox ou en aluminium sont les meilleures. Elles sont durables et résistent parfaitement aux rayures. Une autre option est d’acheter un fer avec une semelle en céramique. Ce matériau glisse correctement sur le linge et ne se détériore pas facilement.

Ce sont là les critères essentiels pour choisir un bon fer à repasser… Si vous optez pour un modèle sans vapeur (fer de voyage) ou pour un modèle classique à vapeur, vous devez prévoir en moyenne entre 10 et 100 euros. Les fers à repasser sans fil coûtent davantage, leur prix étant généralement compris entre 100 et 200 euros, voire plus.

Philips GC4521/87 Fer Vapeur Azur Performer Plus, guide cordon offert Puissance 2600 W
Calor FV9960C0 Freemove Fer à Repasser Vapeur sans Fil Bleu 2400 W
Calor FV9625C0 Ultimate Fer à Vapeur Anticalcaire Bleu Océan
TV Top Ventes 02190 Cleanmaxx Fer à Repasser Vapeur sans Fil
Bosch - TDA503001P - Fer à repasser, 3000 watts, Grenat
Rowenta DA1510F1 Fer de Voyage

Entretien de votre fer à repasser

Un fer à repasser dont la semelle est encrassée peut vite se transformer en cauchemar… Non seulement il ne glisse pas correctement lorsqu’on le fait passer sur les habits, mais en plus, les particules qui sont collées à la semelle se déposent sur le tissu sous l’effet de la chaleur. Vous convenez que c’est désagréable, et qu’il est vraiment important de savoir comment le nettoyer… Et heureusement, il existe des astuces simples et très efficaces pour y arriver !

Astuce n° 1 : le jus de citron

Le jus de citron est un excellent nettoyant pour la semelle du fer à repasser. Appliquez directement sur le fer froid ou tiède (jamais à chaud !) un demi-citron pour que le jus s’y dépose, ou alors, pressez le citron dans un chiffon et passez-le sur le fer. Séchez ensuite la semelle avec un chiffon doux.

Astuce n° 2 : le vinaigre blanc au sel fin

Si vous préférez employer cette astuce, veillez à attendre le moment ou le fer est totalement froid. Imbibez alors un chiffon doux de vinaigre blanc, et ajoutez-y un peu de sel fin. Frottez doucement la semelle du fer avec le chiffon, puis nettoyez avec un chiffon doux pour terminer.

Astuce n° 3 : Le savon de Marseille

Prenez un morceau de savon de Marseille et utilisez-le pour frotter la partie sale de la semelle du fer. Vous pouvez ensuite vous servir d’un morceau de papier journal, d’un linge humide ou d’un chiffon doux pour achever le nettoyage.

Astuce n° 4 : La bougie ou la paraffine

C’est la seule astuce pour laquelle vous êtes autorisé à utiliser un fer chaud. Mettez la bougie ou la paraffine entre 2morceaux de laine, puis repassez-les. Servez-vous après d’un morceau de papier absorbant pour le nettoyage final.

Astuce n° 5 : l’eau savonneuse

Vous avez certainement deviné… Vous trempez une éponge dans de l’eau savonneuse, et vous frottez la semelle de votre fer. Attention toutefois à ne pas employer le côté abrasif de l’éponge ! Il abîmerait très rapidement la semelle du fer.

Entretien du fer à repasser : conseils pratiques

Pour éviter d’abîmer la semelle du fer à repasser lorsqu’elle est sale, vous ne devez jamais tenter de la nettoyer avec des produits décapants ou abrasifs. Les tampons d’acier sont également proscrits, de même que toute autre matière qui pourrait rayer ou endommage le téflon de la semelle. Enfin, comme cela a été mentionné précédemment, un fer à repasser se nettoie froid ou tiède (sauf si vous voulez repasser la bougie ou la paraffine).

Commentaires sur l'article