Thermomètre auriculaire : comparatif, comment choisir le meilleur modèle

Le thermomètre auriculaire est, avec les thermomètres frontaux, l’un des thermomètres les plus utilisés de nos jours, aussi bien dans le domaine médical que pour les besoins domestiques. Comme l’ancien thermomètre à mercure, il sert à mesurer la température corporelle chez l’adulte ou l’enfant. Toutefois, son mode de fonctionnement est nettement différent et plus performant, car il donne une indication correcte de température en un délai très rapide (quelques secondes).

Le thermomètre auriculaire : historique et description

Le thermomètre auriculaire est un thermomètre médical dont les premiers modèles sont apparus dans les années 90. À l’époque, son coût de fabrication était assez élevé, et seul le personnel de santé pouvait se permettre d’en acquérir afin de répondre convenablement aux exigences de la profession.

Cependant, dès les années 2000, l’interdiction du thermomètre à mercure et l’évolution de la technologie ont permis la vulgarisation des thermomètres auriculaires. Ce sont actuellement des thermomètres dont le coût d’achat est raisonnable et accessible à tous. En outre, leur méthode d’usage a tellement été simplifiée qu’il n’est pas nécessaire de savoir manipuler un instrument électronique avant de s’en servir.

Parlons à présent du thermomètre auriculaire lui-même : il s’agit d’un thermomètre dont la forme et le design sont variables, mais toujours respectueux des règles d’ergonomie. Il est terminé à son bout par une petite sonde généralement protégée par un capuchon. C’est la sonde qui permet de mesurer la température du sujet grâce à un système infrarouge. La mesure s’affiche ensuite sur le tableau d’affichage incorporé au thermomètre. Le thermomètre quant à lui fonctionne de manière autonome, ou alors grâce à 2 ou 4 piles selon le modèle.

Mode d’emploi du thermomètre oreille

À première vue, il n’est pas du tout compliqué d’utiliser un tel thermomètre. Mais il est quand même essentiel de prendre certaines précautions pour éviter de déranger le sujet ou d’abîmer le thermomètre lui-même.

S’assurer que l’oreille du sujet est propre et dégagée

La sonde du thermomètre auriculaire est semblable à celle du médecin qui souhaite ausculter le tympan d’un malade. La seule différence est qu’elle ne sert pas à voir, mais plutôt à capter la température du tympan grâce à un système de rayonnement infrarouge. Pour qu’elle soit efficace, il faut donc que l’oreille soit propre et dégagée. Aucun débris ne doit s’y trouver (cheveux, poils, cérumen). Il est donc conseillé de prendre la mesure après le bain, ou bien de nettoyer l’oreille avec un coton-tige avant d’effectuer la mesure.

Introduire la sonde dans l’oreille du sujet

La sonde est à introduire délicatement, sans forcer et dans le sens du conduit de l’oreille. Pour s’assurer qu’elle rentre correctement et sans gêne, on peut tirer l’oreille vers le haut et l’arrière, tout en introduisant la sonde parallèlement. Le thermomètre est tenu de sorte que le tableau d’affichage soit en face de la personne qui le tient. On utilise ensuite les boutons du clavier pour mettre en marche le thermomètre. On attend quelques secondes, le temps que les premières températures s’affichent, puis se stabilisent.

Nettoyer la sonde et ranger le thermomètre

Un sérum nettoyant pour la sonde est parfois fourni avec le thermomètre auriculaire. Dans ce cas, il faudra la nettoyer après usage, puis lui remettre sa capsule de protection. Ce geste est fondamental pour garantir la longévité du matériel. Sinon, certains thermomètres sont livrés avec des embouts interchangeables, qui permettent de stériliser la tête de la sonde et d’éviter les contaminations.

Avantages du thermomètre auriculaire

Le thermomètre auriculaire est très avantageux, en ce sens qu’il sert à mesurer la température avec le plus de crédibilité possible. En effet, au niveau de l’oreille, il n’est pas à craindre que la mesure soit affectée par la respiration du sujet ou la transpiration. Quand les conditions de mesure sont respectées, il donne en général ses résultats à 0,2 ou 0,3 degré près de la température rectale de référence. C’est un résultat très performant pour ce type de technologie, et il effectue cela en moins de 10 secondes. Il est par ailleurs très hygiénique et peu encombrant à l’usage, contrairement aux thermomètres électroniques (utilisables par voie rectale ou buccale).

De plus, certains modèles de thermomètre oreille sont équipés d’un code de couleurs pour aider à l’interprétation des mesures, ainsi que d’une mémoire qui peut enregistrer les 20, voire les 30 dernières températures. Ce sont des atouts non négligeables et indispensables pour les parents ayant de jeunes enfants. Enfin, pour finir cette rubrique, notons qu’il est bien plus pratique de s’en servir que d’utiliser un thermomètre rectal qui nécessite de mettre à nu le sujet.

Note : Le thermomètre auriculaire n’a pas vraiment d’inconvénient. Les seuls points faibles qu’il est nécessaire de relever sont le fait qu’il est indispensable d’avoir une oreille propre pour s’assurer d’une bonne mesure. Il faut aussi veiller à mettre la sonde dans l’oreille en suivant les indications du fabricant, sans quoi la mesure sera également faussée. Ce n’est pas forcément évident de réussir au premier essai, mais avec quelques reprises, on s’y fait rapidement.

Choisir son thermomètre auriculaire

Choisir son thermomètre auriculaire n’est pas difficile, mais il faut obligatoirement faire preuve de vigilance et d’objectivité. Voici les points-clés dont il faut tenir compte.

La taille de l’embout du thermomètre

La tête de la sonde du thermomètre oreille doit être suffisamment petite pour entrer dans le conduit auditif des personnes dont on veut mesurer la température. S’il s’agit d’un nourrisson, il faut s’assurer que le thermomètre est adapté pour lui… Et dans le cas d’une famille nombreuse, il faudra peut-être choisir 2 ou 3 thermomètres auriculaires, ou alors choisir un modèle dont l’embout est interchangeable pour l’adapter à chaque sujet.

La précision de la mesure de température

On l’a dit précédemment, le thermomètre auriculaire doit donner une mesure de température à 0,2 degré près environ de la température de référence. Il est important de vérifier ce critère pour ne pas faire d’erreur dans l’interprétation des mesures que l’on prendra. De plus, s’il est possible d’avoir un guide d’interprétation des températures en fonction de l’âge, il ne faut pas hésiter à opter pour le thermomètre qui en dispose. Cela permet d’interpréter correctement le niveau de température des enfants et de prendre les dispositions qui s’imposent en cas de fièvre.

Top 3 des meilleurs thermomètres auriculaires

Compte tenu de leur rapport qualité/prix, de leur confort d’usage et de la précision de leurs mesures, voici les 3 thermomètres auriculaires qui sont actuellement plébiscités.

Le thermomètre auriculaire THERMOSCAN 7

Fabriqué par BRAUN, le thermomètre auriculaire THERMOSCAN 7 se positionne sans difficulté en tête de liste des meilleurs thermomètres oreille en raison de sa haute qualité. Ses constituants sont résistants et durables, et il a l’honneur d’être détenteur d’un brevet de qualité, le brevet EXAC TEMP. Il est en outre muni d’un système de préchauffage de la sonde de mesure qui permet d’améliorer la précision du relever de la température et de le rendre aussi efficace que possible.

Résistance, fiabilité, précision et efficacité, voilà qui résume bien les caractéristiques de ce thermomètre auriculaire dont les formes sont assez conventionnelles. Sa particularité est qu’il est fourni avec 21 embouts interchangeables, ce qui permet de prolonger nettement la durée de vie du thermomètre. Sa sonde est même adaptée pour les bébés, ce qui facilite son usage avec les tous petits. Enfin, il est fourni avec une boîte de rangement et 2 piles pour son fonctionnement.

Le thermomètre Braun THERMOSCAN 5

Également fabriqué par BRAUN, le thermomètre auriculaire THERMOSCAN 5 fait preuve d’une grande résistance. C’est un modèle recommandé par le corps médical et couramment utilisé dans les hôpitaux. Il est fourni à un tarif très abordable, et comme son prédécesseur, il est aussi doté de la technologie de préchauffage pour améliorer la précision de la mesure. Un indicateur permet de mieux orienter la sonde dont les embouts sont interchangeables. Il est léger, pratique, aisément transportable et à portée de tous.

Suivez de façon plus illustrative le fonctionnement de l’appareil.

Le thermomètre auriculaire AVANTEK

C’est le moins cher des thermomètres auriculaires les plus performants. Il est excellent pour débuter lorsqu’on souhaite avoir du matériel convenable pour un petit budget. Son design sobre permet de l’utiliser avec un grand confort, et il n’y a rien à redire quant à la précision de ses relevés de température. C’est tout simplement un bon thermomètre, muni d’un rétroéclairage, d’un code de couleurs pour interpréter les mesures et d’une mémoire pour enregistrer les relevés antérieurs.

Voilà, vous venez de découvrir tous les secrets du thermomètre auriculaire. C’est une technologie innovante, très satisfaisante en ce qui concerne la prise de la température. Elle est également hygiénique et facile à utiliser, étant donné qu’il n’est pas indispensable de dévêtir le sujet (comme pour prendre la température rectale) ou de le maintenir en place (dans le cas d’un relevé buccal). La seule exigence que ce thermomètre impose est celle de prendre soin de la sonde pour qu’elle dure plus longtemps. Et avant de l’utiliser, il faut toujours prendre connaissance de la notice, c’est un préalable à ne pas négliger pour ne pas rater sa mesure et pour bien se servir du thermomètre.

Vous aimerez aussi :

Commentaires sur l'article